• Transition énergétique / Comment engager pour agir ?

     Transition énergétique / Comment engager pour agir ?

    De la responsabilité des collectivités aux actions des citoyens - Face à l’urgence énergétique et climatique, nombreux sont les engagements locaux, nationaux et internationaux, accompagnés de  lois et autres directives pour changer les choses. Mais concrètement, ces choses changent-elles vraiment ? Comment être un relais efficace entre ce qui est voté et ce qui doit être appliqué par le plus grand nombre ? L'Aduhme propose une rencontre sous l'angle sociologique, illustrée par des exemples concrets tout en favorisant le débat.

    http://www.aduhme.org/actualites-aduhme-214.html

    Lire ma synthèse de l'événement, ci-après...

    ADUHME - 17 MAI 2016
    TRANSITION ENERGETIQUE
    COMMENT ENGAGER POUR AGIR ?
    DES COLLECTIVITES AUX CITOYENS
     
    A #
    Odile VIGNAL, Présidente Aduhme
    Propos introductif
     
    Comment expliquer la résistance des citoyens au passage à l'acte ?
    > il y a les contraintes budgétaires
    > il y a le manque de maîtrise technique
    > il y a la résistance humaine au changement
     
    Exemple pertinent : extinction de l'éclairage public nocture.
    170 communes dans le Puy-de-Dôme.
    800.000 euros d'économisés
    10 GWatt non consommés
     
    Le collectif est le meilleur levier pour faire tomber les barrières.
    Aspect sociologique des choses au coeur du sujet, au coeur des débats de cette conférence
     
    Remarque Gaël Drillon : aucun écho sur l'absence d'implication des citoyens dans les sphères de décision !
    L'aspect politique est occultée du propos.
     
    B #
    Sébastien CONTAMINE, Directeur de l'Aduhme
    La responsabilité des collectivités en matière de développement durable
     
    Quel est l'impact des lois NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République) et TECV (transition énergétique pour la croissance verte) sur la gouvernance des politiques de développement durable ?
     
    Région > chef de file en matière d'énergie depuis la loi TECV = ART. L-2224-31 du CGCT (code général des collectivités territoriales)
    Doit établir un SRADDET : schéma régional aménagement et développement durable et égalité des territoires
     
    Département > peut se positionner en ingénierie territoriale, notamment sur l'eau, la voirie, l'habitat = ART. L-3232-1-1 du CGCT
     
    Intercommunalité > EPCI (établissement public de coopération intercommunale) de + de 50.000 hab au 01.01.2015...
    ... ou EPCI de + de 20.000 hab au 01.01.2017 depuis la loi TECV (ART. 188)
    Doit établir un PCAET = plan climat air énergie territoriale
    Si PCAET adopté, l'EPCI devient le coordonnateur de la transition énergétique sur le bassin de vie
     
    Commune > compétent pour développer des réseaux de chaleur et froid, dans le cadre d'un schéma directeur = ART. L-2224-38 du CGCT
     
    Aduhme (réseau Flame) > animation territoriale en matière de transition énergétique = ART. L-211-5-1 du code de l'énergie
     
    Loi NOTRe induit le passage de 43 communauté de communes (CC) à 13 nouvelles CC, et à la création de la communauté urbaine (CU) de Clermont. 86% du territoire sera donc couvert par un PCAET : 6 CC restent sous la barre des 20.000 hab.
     
    Question de Gaël Drillon, posée à la salle : l'odj de cette conférence est le passage à l'acte citoyen...
    ... hors rien n'est dit sur l'aspect politique : la place du citoyen dans les instances de décision : PCAET / SRADDET ?
     
    Réponse d'Odile Vignale : le citoyen est consulté et peu participer lors des réunions publiques et d'information.
    Elle évoque aussi un club énergie (?), mais qui ne semble pas donner de compétences en matière de décision.
    Autrement dit, bien loin d'une vraie gouvernance des communs impliquant le citoyen.
     
    Remarque de Gaël Drillon : Idées pour Beaumont (IDB) & Nouvelle Donne pourraient militer publiquement, sans attendre, pour que les PCAET et SRADDET inclus clairement un volet sur la gouvernance des communs. Ce volet doit prévoir la participation des citoyens aux décisions et suivi des PCAET et SRADDET. Il pourrait s'appuyer sur la charte de gouvernance des communs en cours de création. 
     
    Remarque de Gaël Drillon : quelle articulation entre SRADDET et PCAET ?
     
    Remarque de Sébastien Contamine : quid des CC restantes, non couvertes par PCAET : doivent-elles être abandonnées de cette dynamique ?
     
    C #
    Carine DARTIGUEPEYROU, Prospectiviste
    Transition écologique et changement de paradigme culturel
     
    Hypothèse : la transition énergétique est une question de culture (système de valeurs).
    Le questionnement qui sous-tend cette hypothèse...
    ... en quoi le contexte de complexité peut-être une opportunité ?
    ... quelles sont les évolutions et émergences socioculturelles qui nourrissent le changement de paradigme culturel ?
    ... comment expliquer que nous sentons l'impératif de protéger l'environnement (conscience), mais que le changement ne se fait pas (pratique) ?
     
    Développement de l'intervenante à ce propos :
     
    80 familles dans le monde contrôle 80% des richesses du même monde
    Les inégalités sont énormes à l'échelle de notre Terre Patrie à tous
    La question locale doit se poser dans ce cadre qui nous dépasse... avec l'espérance liée à la richesse des diversités et de la biodiversité
     
    Le numérique est à la fois cause et conséquence d'une métamorphose.
    C'est un amplificateur, du positif (participatif...) autant que du négatif (contrôle...).
    L'enjeu est de faire de cette nouveauté un atout, un levier : faire sens, comprendre pour ne pas être fou.
     
    La réforme politique actuelle est à contre-courant de l'évolution de nos civilisations.
    Les tendances à l'oeuvre, au fond, sont la " glocalisation ", la résilience et le collaboratif.
    Les modèles doivent changer pour basculer vers un modèle de faire ensemble.
    A ce stade, le chaos nous guette et va s'accentuer... est-ce l'opportunité pour un sursaut ? Se peut-il qu'il se fasse dans la paix ? Le frein principal est la temporalité : le temps du politicien soumis à son échéance ! le temps du politique, soumis au sens et à l'action de fond !
     
    Citation : Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu'à inventer.
    Gaston Berger (1896 - 1964)
     
    4 courants de pensée des mouvements minoritaires à l'oeuvre (à approfondir !) :
    - Ronald Inglehart : matrice des valeurs de survie à expression (en absysse) et des valeurs de tradition à raison (en ordonné) > mapping des territoires du monde, des civilisations
    - Paul Ray et Shery Anderson : 3 types > les modernes (50%) qui s'inscrivent dans le courant dominant et la société de consommation ; les traditionnels (25%) qui s'accroche au terroir, à la famille ou à la communauté,
    au respect de l'autorité ; les créatifs culturels (25%) qui sont majoritairement des femmes, de classe moyenne, qui dépensent de l'énergie et de l'argent dans la culture, le militantisme et la solidarité, avec une haute conscience écologique.
    L'intéret est de voir les variations de répartition entre les bassins de vie (sur représentations des traditionnels en France) ; de voir les ponts entre les 3 types sur certains axes (traditionnels écologistes / créatifs écologistes).
    En synthèse, les créatifs culturels sont moteurs de l'invention et de la coproduction pour demain...
    - Simplicité volontaire de Duane Elgin (à revoir, l'intervenante n'en a pas trop parlé)
    - La Nouvelle Avant Garde (proposition de l'intervenante) : mix des précédentes > il y a une posture post-matéreialiste = ce n'est plus la propriété qui compte mais l'usage !
    Et donc, cela renvoie à l'être plus qu'à l'avoir.
     
    Le changement de paradigme est à ce titre tout à la fois collectif (faire) et individuel (conscience).
    La clé est de mettre en musique les 2 volets : l'interdépendance.
     
    Citation de Gandhi : pour transformer le monde, il faut se transformer soi-même
     
    La vraie différence entre les jeunes générations (numériques) et nous, c'est la conscience du tout englobant, mondialisé.
     
    Le blocage français (à résoudre donc) :
    - manque d'estime de soi et de respect de l'autre
    - stratégie d'évitement ancrée dans les habitudes (moi est un autre)
    - vision commune difficile à réaliser avec les poly crises (complexité)
    - parallèle entre absence de contrat social et désir de durabilité ?
    ... on ne fait plus société ; il faut refaire de l'émancipation individuelle tout en faisant de la coopération.
    Mettre de l'empowerment dans tout (de l'engagement).
    Susciter l'envie. C'est le rôle du politique : révéler de nouveaux imaginaires pour emmener sur la voie de la métamorphose.
    Accepter le droit à l'erreur (rétroaction, évaluation pluraliste).
     
    Question de Gaël Drillon, posée à l'intervenante : ces éléments sont finalement très proches de la théorie des communs, et donc des perspectives de gouvernance des communs ?
    Autre question à la prospectiviste (vision de l'avenir), le changement en douceur est-il possible dans le contexte de crispation, le paroxysme de défiance actuel, et l'incompréhension entre élus et citoyens ?
     
    Réponse de l'intervenante : oui, la théorie des communs et la gouvernance des communs est au coeur du sujet.
    (Me demande comment j'en suis venue là ? je lui précise que je travaille avec mon groupe politique sur projet de charte de gouvernance des communs, à l'instar de Bologne - Italie. Elle est très intéressée par le sujet, en embarquant aussi la notion d'intérêt général : quid des biens publics ?). Sur l'avenir, le chaos est incontournable pour transformer la société... c'est là que le sursaut peut se faire en recréant des fraternités et des solidarités. Mais nous ne pouvons nier le risque de violences, de replis et d'abandons qui pourraient prolonger le chaos et l'installer durablement. Une discipline s'ouvre sur ce champ : voir l'ouvrage La colapsologie.
     

    (c) Synthèse (personnelle) proposée par Gaël Drillon, le 18.05.2016 
     
     
     
     

    Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :