• Soutenir les associations locales ! Oui, mais...

    Soutenir les associations locales ! Oui, mais...

    Dans son rapport 2016-01-17, la majorité municipale de Beaumont (63110) nous invite à délibérer en conseil municipal du 10.02.2016 pour l'attribution des subventions. Nous sommes très favorables à une politique ambitieuse en la matière, car les associations sont au cœur de la vie des territoires et des solidarités actives, et soutiennent activement l'émancipation de chacun et de tous.

    Néanmoins, doit-on pratiquer un soutien aveugle ? C'est pourquoi je n'ai pas pris part au vote pour cette délibération. Retrouvez mon intervention publique ci-dessous (lien Lire la suite...) et découvrez mon argumentation.

     

    2016.02.10_CM_BEAUMONT_ASSOCIATIONS

    (by) Gaël Drillon

    En préambule, je voudrais vous dire notre satisfaction de voir l’effort financier fait au bénéfice des associations. Par cette délibération, notre collectivité montre son soutien au tiers secteur indispensable et en première ligne pour l’animation de notre cité, pour le renforcement des liens sociaux, et pour la solidarité. Nous partageons ici la même ambition vis-à-vis du tissu associatif, à savoir au minimum le maintien du niveau de subventions malgré les fortes contraintes économiques qui pèsent sur tout le monde.

    Mais sur le fond, nous souhaitons relever aussi des différences entre nos approches politiques, et des points qui appellent des réactions de notre part.

    Le premier point concerne le départ de l’association en résidence : Les Guêpes Rouges. Cette troupe de théâtre, qui jouait sur un subtil équilibre entre pratiques professionnelles et implication des bénévoles et particuliers, à largement œuvré à la création artistique locale. Elle a largement participé à l’animation et à la vie culturelle auprès des beaumontois, et même fait bénéficier notre ville d’un rayonnement culturel reconnu. Nous regrettons vivement ce départ. La troupe des Guêpes Rouges avait un rôle réel et utile dans la programmation culturelle de notre collectivité. Sans cette troupe de théâtre, la culture à Beaumont n’aura sans doute plus la même saveur d’autant qu’aucune autre compagnie en résidence n’est pour l’instant envisagé, au moins jusqu’en 2017.

    C'est l'occasion pour moi de vous demander quel est votre projet politique en matière de culture : à ce jour, nous avons peu d'éléments lisibles à ce propos ?

    Autre point qui marque une différence entre nos pratiques et plus encore notre éthique, c’est le mode de décision… Nous ne pouvons cautionner les pratiques actuelles. Lors de la commission relative aux associations, il n’y a pas de dialogue, pas de débat. Les élus font de la figuration parce que les décisions sont prises en amont, dans un cercle restreint. Ce n’est pas ça gouverner !

    De même, nous appelons à ce que les décisions soient prises en responsabilités : c’est-à-dire en toute connaissance des choses, aussi complexes soient-elles. En matière d’association, il n’est pas équitable de décider uniquement sur la base de subventions alors que la collectivité fait aussi un effort non négligeable sur la mise à disposition de locaux. Nous souhaitons que ces avantages en natures soient pris en compte dans l’évaluation de notre contribution à des projets associatifs au service des citoyens beaumontois. C'est d'ailleurs l'esprit de la Loi dans son article L-2144-3 du Code Général des Collectivités Territoriales.

    Et je précise qu'il ne s'agit pas d'établir simplement de strictes comparaisons comptables, qui n'auraient pas de sens, mais bien de prendre en compte la globalité des situations dans la recherche d'utilité sociale.

    Plus globalement, nous appelons de nos vœux à une évaluation systématique de cette utilité sociale des associations, comme de tout autre bénéficiaire des fonds publics de la collectivité locale. D’autres collectivités pratiquent déjà cette évaluation, … et les méthodes pour le faire sont très documentées notamment au sein de la Société Française de l’Évaluation. Nous devons cette transparence aux beaumontois qui paient pour ces projets associatifs via les impôts locaux. C’est aussi notre responsabilité d’élus que de rendre compte et d’expliquer nos décisions.

    Exemple édifiant où cette évaluation aurait grandement éclairée la décision, et à minima permis d'apporter des explications. L'association de badminton a demandé 6000 euros de subvention et vous décidez de lui en accordez seulement 1000 : pourquoi ? en quoi cette association mérite moins que l'association sur le tennis ? Nous vous demandons de bien vouloir réviser votre position pour étudier le projet du badminton et leur accorder une subvention plus importante.

    Enfin, nous vous avons déjà dit ici, et déjà demandé, que les zones de collusion où élus et dirigeants d’association se confondent soient gommées. Nous ne pouvons accepter, nous même, mais surtout pour tous les autres dirigeants d’association, un risque évident de conflit d’intérêt.

    Aussi, malgré notre satisfaction de voir cette délibération qui soutient financièrement les associations locales, nous ne pouvons lui donner caution tant que toutes les réserves que je viens de formuler ne seront pas levées. Nous (élus du groupe Idées pour Beaumont) ne participerons donc pas au vote pour cette délibération.

     

    Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :