• Revenu universel. Pourquoi ? Comment ?

    Fiche de lecture...

    DOURGNON Julien. Revenu universel. Pourquoi ? Comment ? Editions Les petits matins, 2017(collection Politiques de la transition).

    L'hypothèse développée dans cette ouvrage est que le salariat tel qu'on le connaît actuellement, y compris sous sa forme de travailleur indépendant mis sous dépendance de puissants donneurs d'ordre, est à bout de souffle. Le salariat capitaliste, dont la philosophie de base est de gagner toujours plus, entretient les inégalités et génère la précarité ; il conduit aussi à une surproduction massive et destructrice de notre environnement, parce que consommateur de beaucoup d'énergie et pollueur à grande échelle.

    Pire même, ce système nous dépossède d'une vraie liberté de choix du fait de la captation de nos revenus primaires par les puissants contrôlant le peu d'emplois disponibles sur le marché. Le système est féodal malgré une civilisation dite évoluée...

    Les politiques de l'emploi ne produisent aucun résultat parce qu'elles restent focalisées sur le volet quantitatif du travail. Cette approche gestionnaire doit céder la place à une nouvelle philosophie qui réinterroge la nature du travail et le modèle social. A la base de tout, c'est la question des ressources primaires et d'une redistribution plus juste des ces ressources qui constituent une vraie révolution. Le Revenu Universel d'Existence (RUE) est la voie de cette révolution.

    Première étape de ce raisonnement, l’avènement de la science et des techniques a modifié le rapport au travail. Si celui-ci était la voie de la survie (se nourrir, se loger), il est maintenant devenu plutôt le chemin de la consommation et de l'intégration sociale... où au contraire de l'insécurité physique, sociale et mentale.

    Mais cette machine à exclure reste le seul filet de sécurité pour ceux qui ont encore la chance d'en bénéficier.

    Deuxième étape du raisonnement de l'auteur, poser l'idée que le travail est au-delà d'une production salariée et que tous travail y compris non salarié produit de la valeur utile à la société. Le RUE, en tant que ressource primaire détachée d'un emploi, permet d'organiser la redistribution juste de la valeur produite au sein du corps social. Il permet de rémunérer le travail dans son idée plus large que le stricte salariat.

    C'est là sa principale qualité. La seconde, qui n'est pas des moindres, est liée à sa nature... qui permet d'engager le changement du modèle social en survivance actuellement. Celui-ci étant basé principalement sur les revenus du travail, alors même que le chômage de masse se pérennise, ne peut plus remplir sa fonction première : permettre à tout un chacun de vivre dignement et d'être protéger face aux risques de la vie en société. Le RUE permet lui de refonder les ressources primaires de chacun, de manière égalitaire, et de poser un mécanisme de contribution tout aussi égalitaire en regard.

    Il y aura toujours cet a priori sur le RUE : il va inciter les personnes à ne plus travailler... Nous pouvons nous permettre d'en douter, tant la valeur travail (salarié ou pas : bénévolat dans l'associatif...) produit de la reconnaissance et du capital social. Il n'y a pas de raisons objectives de ne pas s'impliquer dans la société, sauf à ce que le système y soit inégalitaire ce qui est actuellement le cas. Avec le RUE, au contraire, les opportunités d'entreprendre seront démultipliées, ainsi que les possibilités de mieux gérer son temps de travail plutôt que de subir, par exemple, un temps partiel incompatible avec la vie de famille.

    Au-delà de ces quelques éléments, l'ouvrage détaille tous les bienfaits réels du RUE et atténue les freins à son acceptation, qui, bien souvent, sont des a priori grossiers. Dans sa dernière partie, l'ouvrage souligne également les scénarii possibles de déploiement qui, au final, sont très réaliste dès lors que l'on accepte une vraie révolution de justice sociale !

    Convaincu définitivement après cette lecture, je confirme mon engagement pour porter le RUE dans notre modèle sociale !

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :