• La démocratie mondiale. Pour une autre gouvernance globale

    LAMY Pascal. Editions du Seuil (Collection la république des idées).

    Très intéressante contribution, toujours d'actualité à l'heure où tous les peuples connaissent les mêmes doutes, à l'aune des printemps révolutionnaires et des résistances citoyennes partout dans le monde.

    L'auteur propose un décryptage argumenté de l'obsolescence de nos démocraties nationales et formule des propositions pour une nouvelle démocratie mondiale qui permettrait de faire face, de manière solidaire, aux nouveaux défis que connaît l'humanité : le maintien de la paix, la création de nouvelles solidarités mondiales pour réduire les injustices et la protection de notre éco-système déjà largement abîmé.

    Cette contribution est l'occasion de rappeller les 5 principes socles d'une démocratie, qui peuvent servir de fil conducteur à cet ambitieux projet :

    1. Des valeurs partagées, pour que le sentiment d'appartenance à une communauté mondiale, même partielle, existe à côté des spécificités nationales ;
    2. Des acteurs, connus et reconnus, légitimes vis-à-vis des citoyens pour porter les débats et conduire l'action publique ;
    3. Des lieux où le pouvoir s'exerce pleinement, dans la transparence ;
    4. Des mécanismes de gouvernance, efficace et opérant ;
    5. Des principes de transparence et de solidarité, à tous les niveaux ;

    L'auteur souligne enfin la difficulté des organes mondiaux de gouvernance à faire bouger les lignes. Quelques cas isolés sont aujourd'hui opérants (Tribunal pénal international...), mais dans la majorité des cas, la gouvernance mondiale reste cantonnée à des intentions sans effets (OMS, ONU,...).

    Le projet européen est décrit, a contrario, comme une vraie innovation qui rassemble déjà 28 nations. Pour autant, la complexité procédurale et la priorité donnée aux politiques économiques freinent encore l'appartenance européenne et une politique transnationale efficace en Europe.

    Retenons de cet ouvrage que l'Europe permet aujourd'hui d'envisager une nouvelle gouvernance mondiale : ça marche... bien qu'il faille encore dépasser un certain nombre de tabous ! C'est incontournable : il en va de l'avenir de notre humanité ! Et de conclure par cet extrait fort à propos dans un contexte de tensions culturelles qui se mélange à l'appauvrissement des ressources naturelles dans certaines régions du monde :

    # Aux pays développés, qui ont beaucoup reçu dans le passé et qui ont accumulé atouts financiers, technologiques et humains, reviendra la responsabilité de favoriser réellement le développement des autres. Sur ces questions, le consensus mou domine, assorti de quelques déclarations de bonnes intentions. Il faut lever ce tabou. #

    (c) Gaël Drillon

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :