• Être solidaire ici, avec les populations ailleurs

    Être solidaire ici, avec les populations ailleurs

    Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs

    Être solidaire ici, avec les populations ailleurs  Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs Le Être solidaire ici, avec les populations ailleurs  Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs Le Être solidaire ici, avec les populations ailleurs  Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs Le

    Le 15 octobre dernier, notre commune a accueilli le 1er trail contre la faim, au profit de l’ONG* éponyme. Cette course nocturne et ses animations ont permis de sensibiliser directement près de 300 coureurs, bénévoles et spectateurs… avec un message clair : la faim est un fléau qui tue encore trop de personnes dans le monde, alors que des solutions existent y compris en local !

    Cette manifestation a été rendue possible par l’engagement sans faille des bénévoles et des partenaires, dont les Beaumontois : L’Emporté du Midi ; Michel Silva Bâtiment ; Botanic ; Simply. Michel Préau (délégué aux sports) s’est mobilisé également à nos côtés pour faciliter et accompagner ce projet dès ses débuts. Nous pouvons les remercier, tous, chaleureusement.

    Outre la valorisation et la promotion de notre patrimoine urbain et naturel, bénéfique pour le rayonnement de notre ville, cette manifestation inscrit Beaumont dans une dynamique de solidarité active avec des résultats concrets au-delà de notre territoire. Le trail a permis de rassembler près de 800 semaines de traitement nutritionnel pour des enfants en danger de mort par malnutrition.

    Car c’est bien notre responsabilité, citoyens de la même planète : agir pour sauver des vies, réduire les injustices économiques, écologiques ou d’accès à la paix, et consolider notre humanité au-delà des frontières ! D’autant que la lutte contre la faim, comme d’autres causes solidaires, permettent de maintenir les populations locales et donc de prévenir les déplacements de population et migrations avec toutes les conséquences que l’on connaît : déracinement et rupture des liens ; précarisation dans le statut de migrant ; dangers liés aux parcours de déplacement ; et malheureusement, « crispation » de certains dans les pays hôtes avec des manifestations inhumaines de rejet.

    Retenons de cette belle et conviviale opération l’énergie collective. Preuve que nous pouvons encore, ici, agir en commun contre des phénomènes globaux, ailleurs. D’autres sujets, qui ne sont pas sans lien avec les injustices alimentaires, doivent nous réunir avec la même force. Le CETA (traité commercial entre l’Europe et le Canada), adopté par une Commission européenne sous influence, inscrit les effets délétères de l’ultralibéralisme dans une norme juridique admise. L’impact est énorme sur la qualité de notre alimentation, introduisant des substances nocives dans nos assiettes parce qu’autorisées selon les législations en dehors de l’Europe. Il est énorme sur les éco-systèmes et donc les capacités de production locales, parce que favorable à une agro-industrie soucieuse de rendement économique... contrairement à l’agro-écologie et la permaculture plus adaptées pour garantir la résilience alimentaire des peuples et réduire le changement climatique. Mais surtout, ce traité ouvre la voie au déni du pouvoir des peuples à décider de leur avenir, en subordonnant nos choix collectifs au pouvoir de quelques uns (intérêts financiers ou lobbyings) et en mettant sous silence les pouvoirs régaliens des États.

    Soyons responsables, contre la faim dans le monde, ou contre le CETA, pour que nos enfants ne nous accusent pas, demain, de non assistance à humanité et à démocratie en danger ! Résistons !

    www.idees-beaumont.org

    www.nouvelledonne.fr

    www.actioncontrelafaim.org

    (c) Gaël Drillon

    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :