• Avec sa délicieuse mélodie, le tube de Scorpion Wind Of Change est aujourd'hui l'hymne d'une (r)évolution citoyenne pacifique. Partout dans le monde, le printemps s'éveille contre contre les forces obscures qui détruisent notre planète, attaquent les fondements de notre fraternité, et détournent notre économie. Mais ensemble, dans le rythme du Scorpion, nous pouvons donner plus de force à ce Wind Of Change (vent du changement).

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Lors de la commission municipale | Vie Associative | du 17.02.2017, ...

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une méthode pour adapter nos institutions au XXIè siècle.

    Blondiaux Loïc, Bourg Dominique, Cohendet Marie-Anne, Fourniau Jean-Michel, et François Bastien. Osons le big bang démocratique. Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, 2017. Consulté le 19.02.2017. URL : http://www.fondation-nicolas-hulot.org/sites/default/files/osons_le-big_bang2.pdf

    A lire absolument cette contribution pertinente pour donner une visibilité concrète à ce que certains désignent comme une utopie : changer notre constitution. La néo-démocratie est incontournable pour dépasser la défiance généralisée vis-à-vis des professionnels de la politique, et retrouver un équilibre des pouvoirs par le peuple, pour le peuple. L'Humanité en devenir doit s'engager dans ce big bang, et oser prendre ses responsabilités au risque de laisser passer la seule voie possible à sa survie. Les auteurs, reconnus en science politique et en droit constitutionnel, livrent ici la méthode simple pour créer cette nouvelle constitution et imaginer la 1ère République des Communs de l'Humanité. Une belle idée à l'heure des présidentielles 2017... je souscris !

     

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Après l'imposant ouvrage de Pierre Dardot et Christian Laval - Commun. Essai sur la révolution du 21è sicle -, ce dossier de al revue en ligne SociologieS vient préciser, bousculer, ou encore compléter et illustrer une approche très en vogue dans les milieux alternatifs, autant que des pratiques nombreuses dans les cercles citoyens altermondialistes. Des communs au commun : un nouvel horizon sociologique ? Tel est l'objet de la réflexion proposée ici à travers quelques très bons articles, courts, mais pas toujours accessibles. Nous faisons le choix ici de revenir sur certains d'entre eux.

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ce qui nous unit

    Dubet François. Ce qui nous unit. Discriminations, égalité et reconnaissance. Editions du Seuil (collection La République des Idées), octobre 2016.

    Lire la suite...

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • L'année 2017 vient d'éclore, comme une fleur dévoilant toute sa beauté en même temps que sa fragilité. Je vous souhaite une très belle et heureuse année dans ce contexte où l'espérance se bat avec la(les) incertitude(s)...

    Des voeux de santé bien-sûr, pour vous et vos proches, d'épanouissement, et de joie partagée, de rencontres nouvelles. Et pourquoi pas aussi de la résistance, de la conscience, et de l'engagement ! Faisons de cette nouvelle année une période d'espoir et de fraternité retrouvées, plutôt que de laisser faire encore une année de destruction de notre écosystème et de nos liens sociaux.

    Que 2017 soit une poésie lumineuse pour tous, pour notre humanité... et surtout pas une oraison funeste ou funèbre pour notre avenir en commun. Nous aurons tous à écrire une petite strophe de cette année 2017, par nos choix et nos actes, qu'on le veuille ou pas.

    (c) Gaël

    Lire la suite...

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Supiot Alain. La gouvernance par les nombres. Éditions Fayard (collection Poids et mesures du monde, Institut d’études avancées de Nantes), 2015. Fiche de lecture proposée par Gaël Drillon, novembre 2016.

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je prends acte du choix collectif de notre mouvement de s'inscrire dans la primaire avec le PS. Ce choix est le résultat d'un vote présentant seulement 15 voix d'écarts entre les 2 options, et une participation relative de seulement 30% des militants. Un vote décevant...

    Si cette démarche doit avoir des conséquences négatives sur la teneur de notre beau projet, un projet radical en faveur de l'humanité, de l'écologie, de la fraternité, de la démocratie, alors je quitterais en conscience le mouvement pour l'éthique.

    De même, si cette démarche de primaire à laquelle je n'adhère pas doit induire la trahison de nos principes, je prendrais mon envol vers d'autres horizons avec le projet que nous avons coproduit, sans pardon pour l'instrumentalisation et le carriérisme.

    A ce stade, je reste engager dans les rangs de Nouvelle Donne, pour essayer de faire aboutir un dynamique lancée en 2013. Mais l'espoir me quitte de voir un nouveau mouvement politique responsable émerger. J'ai honte de ce gâchis quand je pense à Stéphane HESSEL qui m'inspire encore aujourd'hui tous mes engagements.

    À suivre ! Restons mobiliser. Mais vigilance plus que jamais dans le contexte où ce sont les radicalités (positives ou négatives) qui l'emportent sur le ring politique.

    #Nouvelle_Donne

    #NouvelleDonne

    #ReprendreLaMain

    @pierrelarrouturou

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Être solidaire ici, avec les populations ailleurs

    Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs

    Être solidaire ici, avec les populations ailleurs  Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs Le Être solidaire ici, avec les populations ailleurs  Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs Le Être solidaire ici, avec les populations ailleurs  Bâtir une humanité généreuse, pour ici et ailleurs Le

    Lire la suite...

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dans l'édition de novembre 2016 du Monde Diplomatique, un mince filet fait état de mon travail autour du bien commun Sécurité sociale (cf. écran joint) à l'occasion d'un article sur l'excellent film de Gilles Perret : La sociale. Ce dernier, comme mon texte, souligne que la Sécu de 1945 était le premier bien commun institutionnalisé dans le droit français.... ce n'est plus le cas malheureusement, comme je tente de l'expliquer dans mon travail, tout en insistant sur les risques de ce délitement. Sauvons l'âme de la Sécu ! Au-delà, c'est sauver un modèle innovant de gouvernement (et pas de gouvernance) permettant d'envisager une autre voie à la puissance de l'ultralibéralisme dans la chose publique, et au retour des citoyens dans ce qui les concerne.

    Merci au Monde Diplomatique pour cette bref résonance sur mon travail !

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique